Pourquoi le choix de freelance ?

Pourquoi le choix de freelance ?

Etre freelance était pour moi inévitable. Très autonome dans ma vie, dans mes choix, je n’ai pas imaginé tout de suite démarrer en tant que freelance, même si c’était prévu. C’est suite à un stage mal embarqué que j’ai décidé de travailler seule. Attention travailler seule ne veut pas dire travailler sans les autres. Je travaille avec des collaborateurs qui chacun connaissent leurs corps de métier. Tous sont freelances.

Etre freelance c’est un état d’esprit. Quelques mots qui me font penser « freelance » : l’autonomie, la motivation, la « débrouille », l’énergie, la force intérieure, la solitude, être décisionnaire, aimer gérer, être inventif, imaginatif, être force de propositions ! (je n’aime pas cette expression, on l’entent tout le temps, mais elle est très claire et exprime bien ce qu’on demande à un freelance)

Les freelances ont le vent en poupe et voici quelques avantages non négligeables pour des free qui bossent depuis un ordinateur.

– LE LIEU, BE FREE !
Travailler de chez soi ou n’importe où ailleurs. Cela demande peu de moyens, peu de matériel. Un ordinateur, une connexion. A partir de là on peut se greffer n’importe où, un vrai travailleur tout terrain.
En apparence cela est simple, après et on pourra revenir dessus, mais être freelance demande de l’organisation et des précautions vis à vis des assurances, prévoyance…
Tout n’est pas rose, cela aurait été trop simple.
On peut dire que ce qui m’arrête en tant que freelance c’est le soleil sur l’écran de mon ordi sinon je pourrais bosser de ma terrasse toute la journée, mais là on va rentrer dans les clichés sur le freelance…

– PLANNING, BE FREE !
Gérer son temps, planifier, créer selon nos envies, nos dispos, tout cela est possible. Ca ouvre de gigantesques perspectives. Pas d’horaires de bureau. Personne pour gérer notre temps, les délais.
Par contre cela veut dire qu’on ne peut compter que sur nous même pour cela. Et en face se sont des vrais clients. Avec des impératifs professionnels, des rentrées d’argent à générer et faisant appel à nous, il est évident que nous avons une obligation de moyen.

Au début on est un peu aveuglé par cela (dans mes souvenirs c’était un plutôt freestyle que freelance !). Puis j’ai compris l’enjeu, la confiance que les gens mettaient dans mon travail et là je me suis dit, – ok ma p’tite va falloir vraiment bosser !- Et ça a marché !

– LA DIVERSITE, COMME SI DANS TA TETE TU AVAIS 10 METIERS !
On gère tout, du coeur de métier aux aspects moins amusants mais qui font partie du choix d’un freelance (jusqu’à ce qu’il puisse déléguer, en gros se payer des gens pour le faire à sa place, comme un comptable… ce qui n’empêche pas d’avoir quand même l’oeil sur la compta de la boite c’est évident, et d’être le générateur des entrées d’argent).

Un freelance cherche et trouve (je lui souhaite) ses clients. Calcule sont taux de rentabilité. Créé son process de travail. Guide son client à travers celui-ci. Exécute le travail, le présente au client, gère les intermédiaires s’il y en a (gestion de projet), édite les factures, s’assure d’être payé, entretien les relations avec ses clients pour s’assurer d’avoir une constance dans le travail. C’est qu’il faut pouvoir s’assurer de rentrer de l’argent de manière continue, ce qui est assez difficile.
Le top étant de trouver un client qui a besoin de vous régulièrement. C’est assez difficile. Les gens préfèrent le confort d’avoir la personne sous la main. On peut comprendre aussi, mais nous sommes là pour prouver qu’un free c’est aussi de la nouveauté et de la fraicheur dans les propositions !

– LA VIE PERSONNELLE, C’EST ELLE QUI GERE TON HUMEUR DU JOUR EN FAIT ET TON TAF EN DECOULE !
Le choix de freelance s’est confirmé quand dans la vie personnelle j’ai eu besoin de plus de temps pour m’occuper de mon petit garçon. En accord avec mon mari nous avons opté pour que je reste freelance, même si ce n’était pas la garantie de l’emploi c’était la garantie d’un mode de vie qui nous plaisait.
A vous de trouver votre propre intérêt pour ce mode de vie.

Parfois on me regarde de travers parce que je dis que je préfère gagner moins mais faire ce que j’aime. Me lever le matin pour rendre mes clients satisfaits me rend heureuse. Alors je ne trouve pas ça idiot, surtout qu’en travaillant bien, les gens vous recommande. Je vous l’accorde tout n’est pas comme chez le Bisounours, d’ailleurs même chez le Bisounours il y a un méchant !

There is 1 comment for this article
  1. Pingback: Baby Freelance #1 : la création de mon entreprise • Mo.Graphy - Le Blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *