Freelance, comment se faire payer ?

Freelance, comment se faire payer ?

En tant que freelance et peut-importe le domaine, il est parfois difficile de se faire payer.
Le travail a été fait et bien fait ! Mais sans raison, le client jusqu’à présent très agréable a décidé d’être un gros con moins agréable !
Bien qu’on ne puisse pas être sûr d’être payé dans tous les cas j’ai mis au point quelques solutions qui fonctionnent très bien jusqu’à maintenant.

Que vos clients pensent que vous soyez rigide, trop axé contrat… peu importe ! Le jour où il faudra payer vous aurez tout bien fait !
Oui on m’a déjà dit que j’étais trop rigide et que c’était étonnant pour une graphiste. Ha bon ? Je suis graphiste professionnelle, à mon compte de surcroît. Encore heureux que je gère mes billes avec fermeté ! Sinon je serai à la rue !
Je doute qu’ils fassent appel à moi si j’étais du genre à être dans mon lit encore à midi en train de me rouler des joins avec leur devis.
Je préfère passer pour une casse- pied que devoir en découdre avec un client récalcitrant !

Ils veulent un pro, je le suis de A à Z. En tout cas je fais de mon mieux !

Commençons par le début pour se faire payer qu’est-ce qu’il faut ?

– UN DEVIS ET DES CGV
Dans votre devis vous devez avoir des conditions générales de vente. Au début on fait souvent un savant mélange entre les CGV d’un autre freelance, avec un autre, puis encore un autre et on adapte à notre sauce. Ca peut aller jusqu’au jour où on a un litige. Faire rédiger des CGV coûte au moins 1000 euros. Alors effectivement je comprends qu’on ne le fasse pas faire par un pro, jusqu’au jour où on a un souci et que grâce au pro on récupère tous nos sousous !
Non je ne suis pas parfaite, j’ai aussi pompé des CGV. Puis il y a 2 ans j’ai souscrit une protection juridique qui inclu la possibilité de vérifier mes CGV (pas les rédiger !) afin de voir que je suis bien protégée et aussi que je n’applique pas des clauses abusives ! Cette assurance me coûte moins de 200 euros par an et m’apporte des conseils lors de problèmes ou litiges avec des clients (pas souvent je vous rassure) et aussi peut éventuellement financer des recours à des avocats en cas de gros litige.

Une fois que vous avez votre devis il faut que le client vous le renvoie signé !


– LA SIGNATURE DU CLIENT

C’est important et obligatoire que le client signe le devis avant que vous commenciez le travail ! Sinon vous ne pourrez vous en prendre qu’a vous en cas d’impayé. Encore que, j’ai découvert récemment que si des emails font clairement office d’un accord pour une prestation entre les deux personnes, la prestation de service commandée est logique et donc le devis ne serait pas obligatoirement à signer. Mais voilà mieux vaut éviter de jouer avec le feu ! Un avocat m’a aussi conseillé une fois de faire signer aussi la page des CGV. Ainsi le client ne peut pas dire qu’il ne les a pas lues.

Le devis est fait, il est signé et maintenant il faut les sous !


– PERCEVOIR UN ACOMPTE

L’acompte est en quelque sorte le lien entre l’accord du client et le début de votre travail. Tant que le client n’a pas payé, il peut facilement se rétracter et là il sera plus difficile même avec un devis signé de demander réparation pour un travail qui n’a pas commencé.
On m’a toujours dit « Demande un acompte même à ta propre mère ! » Ca veut tout dire !

Le client doit vous faire un premier versement. En général 30%. Pour ma part j’applique 40 à 50%. Vous allez me dire c’est beaucoup ? Pas tant que ça comparé à l’avancement de mon travail quand je lui livre abouti à 100% et que lui me paiera les 70% restant à la fin. Je pars du principe que plus le montant de base est élevé plus le client se sent investi. Ou ses sous en tout cas ! Je n’ai pas envie de prendre le risque de m’asseoir sur les 70% parce que soudain, logo en main, il n’a plus envie de me payer !

Pour les gros contrat, au delà de 1500 euros j’applique un paiement en 3 fois. 40% / 40% / 20% par exemple, après à vous de voir. Mais cela me permet d’avoir une entrée d’argent en cours de projet et aussi de montrer au client qu’il ne faut pas s’endormir sur ses lauriers. Parfois quand le projet est long, ce procédé évite au client de trainer dans les retours. Par exemple pour un site web, 40% d’acompte. Une partie à la validation du graphisme et le solde à la mise en ligne.

Une fois le travail fini que fait-on ?


– ON ENVOIE LA FACTURE

J’évite de faire tout de suite la facture au client, je trouve que c’est pas super dans les rapports professionnels. J’attends environ une semaine. Ensuite d’après mes CGV le client à 7 jours pour payer. En général ça se passe bien.

Et si le client ne paie pas ?


– EN CAS D’IMPAYES

Je vais prendre les cas classiques pas les cas de liquidations judiciaires. Car malheureusement vous ne serez jamais les créanciers prioritaires lorsqu’une boite coule (avant se sont les banques…). Je me suis assise sur 2000 euros de cette manière. Mais on ne m’y prendra plus.
En cas d’impayés, on commence toujours par les relances. Simples au début, puis par AR. J’estime qu’il ne souhaite pas payer, si je reste sans réponse avec des emails, des courriers simples, des appels et un recommandé avec AR je n’ai aucun retour, ni envie du client de payer ou d’étaler un paiement (on peut tous avoir des soucis et demander un délai, je ne le refuserai jamais pour un client si ça reste cohérent). Dans ce cas je fais appel à un cabinet de recouvrement. Alors oui, ça coûte. Mais moins que ce qu’on perd. Je l’ai fait cet été, pour une petite facture, je voulais surtout que le client sache que je ne me laisse pas faire. Un courrier du cabinet et il a payé. Ca a dû me coûter dans les 15% de la somme perçue. Après si le courrier ne change rien en général c’est que la personne à la tête dure et là à vous de juger si votre facture vaut la peine de passer au tribunal, parce que c’est bien galère d’en arriver là… Que vous soyez dans votre droit ne veut pas dire que vous repartiriez avec les sous ! Vous pouvez aussi faire une demande au tribunal d’injonction de payer, mais en général ça coûte plus cher en huissier. Et le tribunal n’applique pas souvent les pénalités de retard


– LES PENALITES DE RETARD

Pour ma part elles sont notées sur mes CGV et je n’ai jamais pu les faire appliquer car les clients ne les paient simplement pas ! Du coup souvent j’estime que quand j’ai réussi à me faire payer je ne relance pas pour les pénalités. Même si j’en ai bien envie ! Il existe soit un taux légal soit un taux qu’on peut appliquer assez librement (attention aux clauses abusives).


– LES CAS PARTICULIER DES GROSSES SOCIETES OU INSTITUTIONS (mairies, conseils généraux…)

Dans certains cas des entreprises ne sont pas aptes à payer d’acompte. Dans ce cas je trouve un accord avec elle, comme le paiement de ma facture à réception. Vous allez me dire mais c’est normal. Mais non dans certaines sociétés et institutions les paiements peuvent se faire à 30 jours fin de mois ou 60 jours fin de mois… Et là en tant que freelance on sent bien le désespoir. Emettez une facture au 2 février, vous serez payé fin avril voire début mai. Et pendant que vous avez travaillé pour eux, personne n’a avancé sur vos autres projets. Il faut donc trouver des accords pour éviter de genre de désagréments ! Je demande à ce que se soit noté sur le devis en même temps que la signature. Ou par email. Comme ça, hop, on transfère à la compta et le tour est joué !


– LE CAS DES PARTICULIERS

Dans le graphisme il arrive de temps en temps de travailler avec des particuliers. Sachez qu’ils ne sont pas soumis à vos CGV qui fonctionnent de pros à pros. Donc vous ne pourrez pas leur faire le coup du tribunal ou autre ! Afin d’éviter des impayés, je demande 100% de la facture avant de travailler ou alors je divise les paiements en plusieurs fois. Et bien sûr je ne livre rien (impression par ex) avant réception du paiement final. C’est peut-être dur, mais quand il ne donnera plus signe de vie c’est pour vous que ça sera dur !


– L’ASTUCE JOKER
Vous avez son adresse ? Crevez-lui les pneus…

Et vous avez-vous des astuces pour vous faire payer à tous les coups ? Les clients vous reprochent t’ils d’être trop à cheval sur les règles ?

There are 27 comments for this article
  1. Isabel at 9 h 43 min

    Tu peux aussi faire appel à un avocat, sans forcément aller au tribunal. ça permet de mettre un peu plus de pression, et éventuellement de trouver un compromis. ça a un cout bien-sûr, environ 250€ de l’heure en région parisienne (Ouai c’est un beau métier avocat ^^) mais ça a fait ses preuves !
    Enfin par expérience, quand on sent vraiment pas un prospect, il vaut mieux se fier à son instinct et ne pas travailler avec!

    • Mathilde Bermond Author at 9 h 48 min

      L’avocat j’ai pas eu à y faire appel dans le cas d’un impayé. Disons que dans mon cas ici se sont les options « pas chères » que je souhaite mettre en avant. Après c’est clair que l’instinct c’est primordial ! Ca m’est déjà arrivé de refuser de bosser avec quelqu’un parce qu’au fur et à mesure des questions j’ai vu qu’il n’était pas clair…

  2. Pingback: Excès de confiance ou professionnalisme ? - Share Freelance
  3. Maxime at 18 h 31 min

    Superbe article ! Le seul petit truc qui me gêne, c’est le cas du particulier : n’y a-t-il aucun moyen de leur faire signer quelque chose ? Parce que 100% avant de travailler c’est tentant, mais lorsque la facture monte à plusieurs milliers d’euros, c’est naturel de leur part de demander un paiement en plusieurs fois (style trois fois). Du coup, comment cela fonctionne ? On doit impérativement commencer dès que l’on a les 100% ? Merci en tout cas.

    • Mathilde Bermond Author at 18 h 19 min

      Merci pour ton retour. Alors pour les particuliers le loi professionnelle ne s’applique pas avec eux. Donc à moins de voir un avocat pour rédiger un contrat type avec des particuliers je ne sais pas si c’est possible.
      Alors moi j’avais fait signé des devis mais en cas de litige ça ne vaut rien. Car nous sommes pros et eux particuliers donc ils peuvent très bien dire qu’ils n’étaient pas au courant d’une clause ou dire qu’on les a mal renseignés… Donc voilà c’est assez délicat !
      Après je pense au cas d’un wedding planner, il doit forcément avoir un contrat, comme un magasin de meuble qui commande un canapé sur mesure. Le particulier est engagé. Dans mon cas c’est vraiment pour les graphistes ou c’est compliqué de se faire payer le solde si la personne est vraiment de mauvaise foi !

      • Maxime at 11 h 14 min

        Merci pour ta réponse, je serai très vigilent si jamais je devais travailler avec un particulier. Mais il est vrai que les métiers qui sont nés avec le Web (je suis développeur freelance, mais également pour les graphistes, sound-designers, …) sont encore « peu » reconnus au sens de vrai métier et cela demande autant de travail qu’un artisan (ce que les clients ont souvent du mal à comprendre). Bonne continuation !

      • Sophie at 14 h 06 min

        Je déterre un peu cet article au demeurant super bien écrit, pour confirmer les propos de Mathilde. Je me suis faite avoir par une personne qui était en train de monter son cabinet conseil et qui nous a fait travailler (nous = 3 personnes) pendant 6 semaines. Au final, elle a refusé de nous payer alors qu’elle avait signé le devis et qu’elle avait validé notre travail au cours de nombreux échanges par email. On était un peu sur le cul et on lui a donc laissé quelques mois pour se ressaisir puis on a engagé une action juridique pour la contraindre à payer nos factures (un peu moins de 4’000 €). Eh bien malgré tous les éléments que l’on a versé au dossier, – et notamment des preuves qu’elle exerçait déjà son activité en portage salarial-, elle a eu gain de cause parce que c’était un particulier au moment des faits et non une entreprise… Le plus « drôle » c’est qu’avant que le jugement du tribunal ne soit prononcé, elle avait monté sa boite mais le tribunal n’en a pas tenu compte. Le 2ème effet kiss cool c’est qu’elle a essayé de pourrir notre réputation en clamant que nous étions des escrocs qui avions tenté de lui extorquer des fonds. On a perdu notre procès et on a été obligés de lui verser 1’500 € pour couvrir ses frais d’avocat. Elle est pas belle, la vie ? 🙂

        • Mathilde Bermond Author at 13 h 32 min

          OMG ! L’horreur et le pire, bien pire que les histoires de sous, c’est l’injustice ! Vraiment c’est insupportable. Bon courage pour repartir pour la suite !

  4. Camille at 14 h 02 min

    Bonjour Mathilde,
    Très bon article bien complet ! Je travaille pour une startup qui vient de lancer une solution pour pallier à ce problème de règlement de facture. C’est une application pour créer des pages de paiement sécurisées afin de se faire payer plus facilement. Vous pouvez uploader des fichiers sur nos serveurs qui seront envoyés à votre client seulement une fois que son paiement ait été validé. facile non ? Dites moi ce que vous en pensez. Nous serons ravi de vous laisser l’essayer gratuitement. Bonne continuation !

  5. Clem at 13 h 12 min

    Article intéressant !

    Mais qu’en est-il de cette application qui crée des pages de paiement sécurisées (proposée par Camille dans les commentaires) ?
    A t-elle un nom ?!

    Mathilde, l’avez-vous essayée ?

    • Mathilde Bermond Author at 11 h 12 min

      Bonjour Clem, je n’ai malheureusement jamais eu plus d’infos… Donc je ne sais pas ! Bonne journée.

  6. boyer at 18 h 38 min

    Bonjour,
    Je souhaite créer une conciergerie et suis confronté à une difficulté au niveau des avances.
    Je prévois d’être rémunéré uniquement à la prestation de service par mes clients.
    Je pourrai réaliser des avances pour des petites sommes, sous la forme de débours puis me faire rembourser par la suite
    En revanche pour les grosses sommes, les avances me paraissent dangereuses. A part avoir les coordonnées bancaires du client ou une validation du devis proposé, comment s’assurer du remboursement par le client.
    J’ai lu ça et là que l’on pouvait demander une avance sur ces sommes pour pouvoir commander ou acheter à la place du client. Je ne comprends pas comment cela se passe.

    NB: mon but est de ne pas intégrer ces sommes dues au client au prestataire extérieur dans mon CA.

    Merci

    • Mathilde Bermond Author at 18 h 55 min

      Bonjour, alors ce n’est pas mon domaine, mais il me semble qu’il faudra que vos prestataires externes vous fassent des factures pour que cela soit comptabilisé comme une prestation que eux vous font comme partenaires. Je peux le faire avec mes développeurs par exemple, ceux qui font les sites pour moi. Du coup cela ne plombe pas mon CA. Il faudrait demande conseil à un comptable ou regarder sur Internet dans ce domaine.
      Bon courage.

  7. Morgane at 18 h 24 min

    Hello !

    Je découvre ton blog, j’aime beaucoup, et ton expérience est une mine d’or. Ton article est très intéressant, claire et encourageant =)

    J’aimerai rebondir sur le cas des grosses boites.
    J’ai bossé pour une agence sur le mois de Décembre, ils ont accepté et signé mes 3 devis (avec CGV en règle), j’ai fourni les factures et le travail en temps et en heure. Mais à l’heure du paiement la chef de projet m’apprend qu’à la maison-mère la comptabilité rentre les factures en fin de mois, attend que leur client paye puis enfin paye leurs prestataires.
    Je lui ai bien expliqué, qu’en ayant signé mon devis avec mes CGV il devait respecter les délais énoncés dans celle-ci. On m’a répondu que la compta a toujours fait comme ça, que cela ne changera pas car il bosse d’habitude avec de grosses boîtes de presta.
    Du coup, je suis un peu perdue… N’étant jamais tombée sur ce cas jusqu’à présent, j’avoue ne pas bien savoir à qui envoyer mes relances, ni même si elles seront lues.
    As-tu eu une expérience similaire? Un petit début de solution ?

    Merci à toi et très bonne année 2017 =)

    Morgane

    • Mathilde Bermond Author at 19 h 20 min

      Coucou, merci pour ton retour. Alors oui clairement j’ai eu le cas plusieurs fois et même récemment. Certaines boites sont honnêtes et vont te dire direct qu’elles ne paient qu’à 30, 60 voire 90 jours ! La catastrophe en freelance… Quand les boites le précise, je change mes conditions avec par exemple un paiement à réception de facture et je me le fait confirmer par email pour avoir une preuve. Parfois aussi il y a les boites qui ne font pas d’acomptes, quand c’est comme ça et impossible à changer j’exige aussi paiement à 7 jours et tant pis si la boite a des conditions autres. Je fais parfois ajouter une mention à la main sur ma facture. En général quand tu expliques que tu es free, que si tu bosses pour eux tu ne peux pas bosser pour d’autres personnes ils peuvent faire l’effort. Dernièrement j’ai émis une facture début septembre qui m’a été payée fin décembre avec maintes relances, plus relance d’une personne proche de moi qui connaissait des gens dans la boite, donc piston et pourtant plus de 3 mois voire presque 4 mois après. Pour 380 euros ! La boite avait des difficultés et du coup faisait attendre ses créanciers. Super. Normalement, tu as du avoir un acompte non ? Toujours demander un acompte ou alors faire valider une condition comme paiement direct à facturation en échange. 0 acompte + règlement quand ça les arrange c’est vraiment pas bon pour nous les free. Normalement la loi c’est ton devis est signé avec tes cgv elles s’appliquent donc. Sauf qu’après ils se doutent bien que tu vas pas prendre un avocat pour ça. Je te conseille donc pour ces devis d’attendre sans oublier de les relancer et demander quand ils comptent se faire payer par leurs clients. Et à l’avenir trouver un accord entre vous pour que tu aies un acompte avant ou un règlement rapide. Tu peux aussi leur dire que tu n’es pas une grosse boite de presta et que s’ils veulent faire comme avec les grosses boites alors tu peux faire les tarifs qui vont avec… Surtout ne pas te laisser faire, ton argent t’es dû, n’hésite pas à le demander et parfois échanger en direct avec la compta. Je le fais souvent quand ça traine. Bon courage.

      • Morgane at 12 h 57 min

        Coucou ! Merci pour cette réponse très complète ! 😀

        Je compte ajouter maintenant l’acompte – j’ai compris un peu tard mon erreur en pensant ne pas être assez légitime pour demander un acompte à mes clients … -_-

        A vrai dire la collaboration avait déjà mal commencé (j’aurai du me méfier à ce moment-là) car la chef de projet parlait déjà de « notre autre freelance avait ce tarifs-là » « je ne sais pas si la compta signera maintenant ton devis, on a besoin de toi maintenant »… Bon maintenant j’ai les trois devis signé qui prouvent qu’ils ont accepté mes CGV. Comme tu dis je vais relancer et pas les lâcher. C’est la dernière fois que je laisse un client ne me parler qu’à la dernière minute de ses habitudes de paiement !

        Merci beaucoup à toi et à ton expérience ! J’ai parfois le sentiment d’être trop dur, mais comme tu le dis, ça nous est dû, ils n’ont aucune raison valable de retenir mon dû.

        Merci encore, excellente journée à toi <3

  8. Lisa at 10 h 22 min

    Bonjour Mathilde,
    Je viens de découvrir ton blog 😀 super ! merci pour tous ces conseils que tu nous partages, en tant que toute jeune freelance c’est pas simple alors j’apprécie ton aide haha.
    j’avais une question par rapport à ton paragraphe sur les particuliers. Effectivement moi j’ai cru bien faire en facturant un acompte de 30%, etc etc. Je retiens pour le paiement 100%, pour le devis non pris en compte car ce sont des particuliers, et pour la possibilité de faire payer en plusieurs fois (rien à voir : fais-tu une seule facture regroupant les dates d’échéances de paiement; ou une facture par date de paiement?). Je ne savais pas du tout ces détails concernant les particuliers.
    Du coup ma question porte sur le délais de 7 jours que tu appliques pour le paiement : il est noté partout et également dans les cgv habituelles un délais de 30 jours en moyenne. Ce que j’ai donc inscris. J’ai également trouvé ce nombre dans les textes de loi. Mais je ne sais pas si c’est « légal », possible de diminuer comme on le souhaite ce délais ? Je préférerai également être payée sous 10 ou 15 jours car 30 c’est assez handicapant… Mais a t-on le droit ? Cela me paraît bizarre et je ne trouve AUCUNE infos personnellement à ce sujet.
    Du coup autre question, imposes-tu ce délais de 7 jours seulement au particuliers, et le délais de 30 jours aux entreprises ? Comment cela fonctionne ? Je suis un peu perdue.
    Merci d’avance pour ta réponse.
    🙂 – Lisa

    • Mathilde Bermond Author at 12 h 14 min

      Hello ! Alors pour la date de paiement, tu peux la spécifier. J’ai fait valider mes CGV par un avocat. Tant que rien n’est abusif tu peux. Souvent les 30 jours c’est dans les sociétés qui ont des comptabilité plus lourdes.
      Voilà ce que j’ai trouvé : http://droit-finances.commentcamarche.net/faq/1391-delais-de-paiement-d-un-fournisseur

      Délai légal

      C’est l’article L441-6 du Code de commerce qui encadre les délais applicables. En principe, lorsque le contrat est conclu entre deux professionnels, le délai limite de règlement est fixé à 30 jours. Le point de départ de ce délai est fixé à la date :
      de la réception des marchandises en cas de livraison
      de l’exécution de la prestation en cas de fourniture d’un service.

      Toutefois, le contrat peut tout à fait prévoir un délai inférieur ou supérieur au délai légal.

      Délai contractuel

      Les conditions de règlement font souvent l’objet d’une négociation entre les deux partenaires commerciaux avant la signature du contrat. Les cocontractants sont ainsi libres de définir un délai limite de paiement plus court ou plus long que le délai légal de 30 jours. Ce délai doit dans tous les cas figurer sur la facture et dans les conditions générales de vente.

      Pour les factures d’acomptes j’en fait que si le client me les demande. Sinon facture à la fin de la presta quand tout est payé. J’espère t’avoir aidée. A bientôt, Mathilde.

      • Lisa at 14 h 03 min

        Merci beaucoup pour ta réponse !! 🙂 ça m’aide beaucoup. Quelle cruche je n’avais même pas vu cet article pourtant assez complet sur le sujet. Encore merci et bonne journée 🙂

  9. Mathieu at 12 h 47 min

    Bonjour !

    Super article Mathilde, il est bien détaillé.

    Moi aussi je suis freelance (développeur web) et j’ai (très) souvent eu des problèmes de paiements.
    Avec un ami nous avons lancé angeled.io, un service entièrement gratuit qui permet aux freelances d’être assuré au niveau des paiements.
    Comment ça marche ? Tout simplement : vous invitez votre client sur la plateforme et avant de commencer à travailler, il va nous envoyer sur un compte bancaire séquestre le montant de la transaction. Une fois le travail réalisé, il le validera et vous aurez votre argent directement sur votre compte bancaire !
    En cas de pépin avec votre client, nous arbitrons. Si vous avez respecté le contrat, vous serez quand même payé !

    Je répète notre service est complètement gratuit, alors n’hésitez plus avec votre prochain client venez sur https://angeled.io

    Merci de m’avoir lu,
    Mathieu, créateur de Angeled.io

    • Sophie at 14 h 13 min

      @ Mathilde : j’ai bien peur qu’il s’agissait d’une arnaque : le site n’est plus en ligne ! Tu imagines si des freelances ont demandé à leurs clients de régler d’avance sur ce site qui a empoché l’argent et a disparu ensuite de la circulation le temps que tu termines d’effectuer les prestations pour ton client ? :-/

      • Mathilde Bermond Author at 13 h 34 min

        J’ai pas vraiment suivi ce site. Moi je fais confiance à personne, je suis trop méfiante… Mais c’est probable… Bref à part le portage on bien ficeler tes contrat y’a que ça ! En tout cas pour moi se sont les seules choses valables.

  10. Alicia at 14 h 10 min

    Coucou,

    Je viens de tomber sur ton site très intéressant. Je démarre mon activité de graphiste, ma question est comment fait-on signe un devis à distance ? Fax ?

    Merci par avance

    • Mathilde Bermond Author at 18 h 13 min

      Coucou,
      Désolée pour le délai 😉 Alors impression -> scan -> email ou encore photo du devis signé. A bientôt.

      • Sophie at 14 h 14 min

        Je me demande s’il n’existerait pas un service qui permettrait de faire signer des contrats numériquement et de les faire archiver. Ce serait bien pratique !

        • Mathilde Bermond Author at 13 h 35 min

          Pourquoi en fait tu ne les fais pas signer toi même ? Mes clients signent et scannent les contrats et je les garde de côté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *